Pensionné(e), et maintenant ? Comment vous préparez-vous financièrement à une vie plus longue ?

On nous rappelle constamment que nous devons épargner pour notre retraite.  À juste titre, d'ailleurs.  Mais une autre question, tout aussi importante, est bien moins mise en lumière.  Comment allez-vous gérer votre épargne au cours de votre retraite ?  Comment allez-vous éviter que votre capital épargné soit trop vite épuisé ? C'est ce qu'on appelle aussi parfois le "risque de vivre plus longtemps".  Et quelles démarches concrètes pouvez-vous entreprendre pour continuer à vivre financièrement une vie confortable ?

gepensionneerd_voorbereiden
Dans cet article

    Les risques financiers après votre départ à la retraite

    Une fois que vous êtes pensionné(e), vous devez faire face à différents risques financiers. Si vous y accordez trop peu d'attention, vous risquez d'épuiser trop rapidement votre épargne. De quels risques s'agit-il ?

    1. Le risque de vivre plus longtemps

    Vous avez une bonne chance de vivre jusqu'à 90, ou même 100 ans. Pour une femme de 65 ans, cette chance d'atteindre 90 ans est de 48%, celle de devenir centenaire, de 5%. Mais ceci augmente d'autant le risque que votre patrimoine ne suffise pas. Environ un tiers des pensionnés (jusqu'à 79 ans) s'en font pour cela, comme l'a démontré une étude de NN Group en 2021.

    2. Devenir dépendant

    32% des hommes de plus de 85 ans et 49% des femmes de la même tranche d'âge ont à l'heure actuelle besoin de soins professionnels de longue durée. Le prix de ces soins peut rapidement s'élever.

    3. Le décès de votre conjoint

    Si vous cohabitez et un de vous deux en vient à décéder, ceci peut avoir des conséquences financières pour le partenaire survivant. De plus, il y a de réelles chances que le survivant vive encore longtemps.

    4. Le risque de l'inflation

    L'inflation touche également les pensionnés, plus particulièrement ceux qui doivent faire appel à leur épargne pour maintenir leur niveau de vie. En effet, l'inflation ronge le pouvoir d'achat du capital que vous vous êtes constitué. Si vous êtes pensionné à 65 ans et qu'il y a une inflation de 2%, un doublement des prix d'ici la fin de votre vie n'est pas inimaginable. Si l'inflation est encore plus élevée, comme c'est le cas aujourd'hui, ce doublement se produira encore plus vite.

    5. Des retraits mensuels trop élevés

    Des dépenses impulsives peuvent éroder votre patrimoine, tout comme des retraits mensuels trop élevés. Tenez compte du fait que, pour maintenir votre pouvoir d'achat, ces retraits ne feront qu'augmenter au cours des années. Mais combien de temps allez-vous pouvoir soutenir cela ? Divisez votre capital de départ par le nombre attendu de retraits mensuels, et vous aurez une indication. Mais dans ce cas, vous partez du principe que votre rendement net suit l'inflation. Si ce rendement net est inférieur à l'inflation, tôt ou tard, vous finirez sur la paille. Évidemment, votre durée de vie jouera également un rôle...

    6. Si vous ne risquez rien, vous risquez plus

    Vous voulez être tout à fait sûr et parquer tout votre argent sur un compte d'épargne ? Alors, l'inflation rongera fortement votre pouvoir d'achat. Pourtant, la moitié des pensionnés ne disposent que d'un compte d'épargne. Malheureusement, cela augmente précisément le risque de vivre plus longtemps.

    nn-2200104_langer_leven_update_2023_blogpost_fr.jpg

     

    Quelques conseils financiers pour les pensionnés

    Il vous est impossible d'éviter certains risques, comme l'inflation. Vous pouvez cependant autant que possible limiter son impact. Nous vous donnons ici quelques conseils utiles.

    1. Vivre plus longtemps, cela signifie planifier financièrement pour une plus longue période !

    La planification financière n'est pas seulement importante pour la constitution de votre patrimoine en vue de votre retraite, elle l'est également une fois que vous êtes pensionné. Un conseiller financier peut vous y aider. Ayez toujours une perspective à long terme en tête, parce que vous atteindrez peut-être 90 ans, ou même plus. Il vaut donc mieux planifier pour une vie de centenaire, plutôt que de constater à 80 ans que votre épargne est épuisée.

    2. Augmentez vos rentrées mensuelles pendant votre retraite

    Examinez comment vous pouvez compléter votre pension légale avec d'autres rentrées régulières :

    • les revenus de placements : pour maintenir votre pouvoir d'achat, le rendement de votre épargne doit être au moins équivalent à l'inflation. Faire des placements au moyen d'une assurance-vie de la branche 23 peut vous donner la perspective d'un rendement intéressant.
    • les revenus locatifs : en moyenne, l'immobilier est un investissement stable qui résiste à l'inflation et qui, de plus, réduit le risque de vivre plus longtemps. Si vous louez un immeuble, vous pouvez compter sur des revenus locatifs. N'oubliez cependant pas que la location entraîne également des frais (p.ex. pour les rénovations) et qu'il y a parfois des périodes sans locataire. Une alternative éventuelle est d'investir dans l'immobilier coté en bourse (des fonds d'investissement).
    • un paiement en rente de la branche 23 : vous pouvez vous offrir un revenu supplémentaire à vie via un produit à rente de la branche 23. Ainsi, vous vous assurez une belle sécurité financière supplémentaire. Vous pourriez par exemple planifier de telle façon que les versements en rente couvrent pour toute votre vie vos dépenses nécessaires. Vous pourriez utiliser le reste de votre patrimoine pour investir dans des produits plus risqués, ce qui vous offrirait un potentiel à la hausse susceptible de dépasser l'inflation au cours du temps. Lisez ici comment vous pouvez vous assurer un revenu supplémentaire à vie.

    3. Restez actif le plus longtemps possible

    La pension ne signifie pas que vous devez arrêter de travailler. En tant que pensionné, vous pouvez continuer à gagner de l'argent sans limite (tout en touchant la totalité de votre pension)

    • si vous avez 65 ans ou plus ou
    • si vous n'avez pas encore atteint 65 ans, mais avez travaillé au moins 45 ans au début de votre pension.

    Attention, sans limite ne signifie pas sans imposition.

    Vous n'avez pas encore 65 ans et vous n'avez pas 45 années de carrière, mais vous êtes déjà pensionné ? Alors, vous pouvez gagner de l'argent, mais dans certaines limites.

    4. Ne donnez pas trop tôt

    Vous avez l'intention de faire un don à votre/vos enfant(s) ? Examinez alors d'abord votre plan financier, pour être sûr qu'il restera, après ce don, assez d'argent jusqu'au décès du conjoint survivant. Il y a le risque qu'il n'y ait pas assez d'argent, mais vous voulez quand même déjà faire maintenant un don pour contourner l'impôt successoral ? Optez alors pour un don où vous gardez l'usufruit. Pour être clair : vous ne devez absolument pas vous sentir obligé de faire un don à vos enfants ou à vos petits-enfants. Cela reste votre libre choix.

     

    Un plan financier personnel pour les pensionnés

    Vous avez pu le constater : en tant que pensionné, vous devez faire face à pas mal de risques financiers. En y réfléchissant suffisamment à l'avance et en prenant vos précautions, pouvez limiter ces risques. Vous faites également bien de penser à votre gestion financière, une fois que vous êtes pensionné. Mettez alors tout cela dans un plan financier personnel avec l'aide d'un professionnel. Vous pourrez ainsi vous assurer des vieux jours financièrement confortables.

    Vous souhaitez encore plus d'informations approfondies ? Plus de résultats d'études et de conseils précieux pour votre avenir financier ? Dans ce cas, ne manquez pas de lire notre dossier détaillé consacré au risque de vivre plus longtemps et à la sérénité financière à un âge plus avancé !

    Préparez-vous financièrement à une longue retraite


    Êtes-vous prêt(e) à vivre plus longtemps ? Préparez-vous financièrement à une longue retraite.

    Découvrez nos conseils

     

    Partagez cet article