Vivre de ses rentes... Comment faire ?

Vivre de ses rentes est sans conteste une réponse très souvent entendue lorsque l'on demande aux gens ce qu'ils préféreraient faire plus tard. Devez-vous pour cela gagner au Lotto ou à EuroMillions ? Pas nécessairement. Nous vous expliquons ci-après en quoi consiste exactement l'idée de vivre de ses rentes et comment faire pour y parvenir.

bbm_gettyimages-682635436.jpg
Dans cet article

    Une fois à la retraite, vos revenus diminueront sensiblement. Votre pension légale sera en effet nettement plus faible que votre dernier salaire brut. Selon l'OCDE, vous ne percevrez plus en moyenne, à votre pension, que 66 % de vos revenus antérieurs à votre pension. En Belgique, il existe de nombreuses différences entre les différents statuts (indépendants, travailleurs salariés et fonctionnaires). Pour avoir une estimation pertinente dans votre cas, vous pouvez vous connecter sur Mypension.be

    Quoi qu'il en soit, vous devrez certainement puiser dans vos économies une fois atteint l'âge de la retraite si vous voulez maintenir votre niveau de vie. L'objectif sera de pouvoir prélever un certain montant de vos économies (en plus du versement de votre pension légale) pour pouvoir continuer à bien vivre. Voyez-y en quelque sorte un salaire mensuel supplémentaire que vous vous verserez à vous-même. C'est aussi pratique puisque vous êtes déjà habitué à fonctionner avec un salaire mensuel.

     

    Comment fixer un tel budget mensuel ?

    Dans un premier temps, calculez vos dépenses mensuelles attendues. Tenez compte du fait que certains frais pourront augmenter au fil du temps. Pensez par exemple aux dépenses pour soins médicaux, pour une maison de repos, … Ensuite, chiffrez l'ampleur exacte des revenus attendus de votre pension. Vous pourrez le faire sur Mypension.be. La différence entre le versement attendu de votre pension et vos dépenses attendues représentera le budget mensuel supplémentaire dont vous aurez besoin. Pour vous constituer une réserve qui vous permettra de vous verser ce bonus mensuel, n'hésitez pas à rendre une petite visite à un courtier en assurances. Il vous exposera toutes les options et établira pour vous un plan sur mesure.

     

    Quelle devra être l'ampleur de votre réserve une fois sonné l'âge de la pension ?

    C'est naturellement la question-clé. Surtout dans la mesure où vous n'avez aucune idée du nombre d'années que vous allez encore vivre. Vous savez aussi que la vie va coûter de plus en plus cher (inflation), mais vous ne savez pas à quelle vitesse cette hausse va se faire. 

    Il est donc très important de chercher une solution qui vous garantira un revenu à vie et vous évitera de vous retrouver sans argent à un moment donné. Vous voulez en effet conserver votre niveau de vie après la pension, et même de préférence jusqu'à votre mort. 

    En fonction de vos dépenses attendues et de la pension attendue, votre courtier pourra calculer la rente supplémentaire dont vous aurez besoin et ce que cela représentera comme montant à épargner. Ayez toujours à l'esprit que votre retraite pourra être longue. L'OCDE a ainsi calculé qu'en 2020, la pension durait en moyenne 22,2 ans pour les hommes belges et même 26,2 ans pour les femmes.

     

    Comment constituer une épargne suffisante ?

    Si vous avez une assurance-groupe ou un fonds de pension par l'intermédiaire de votre employeur, le versement du montant final représentera déjà un apport assurément précieux. Même chose pour les indépendants qui ont souscrit une PLCI (Pension libre complémentaire pour indépendants), une CPTI (Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants), un contrat INAMI ou un EIP (engagement individuel de pension). Mais l'épargne-pension et/ou l'épargne à long terme offrent également des possibilités.

    Les autres possibilités sont un héritage, une donation ou le produit de la vente d'un bien immobilier. Si vous êtes enfant unique et que vos parents ont une propriété, vous savez alors que celle-ci vous reviendra certainement plus tard. Si vous n'avez pas de telles perspectives, une autre solution consistera à commencer à temps à investir vous-même. Mais cela ne sera pas sans risque et exigera certaines connaissances. Une autre option consistera à utiliser les revenus locatifs d'un bien immobilier (mais vous devrez alors au moins être propriétaire d'une seconde résidence) ou tout simplement à ne rien faire. Mais avec cette dernière solution, vous ne disposerez jamais d'une réserve pour votre pension. 

     

    Vous êtes retraité. Et maintenant ?

    Une fois retraité, la question consistera à savoir comment faire pour disposer de moyens financiers suffisants pendant toute votre retraite. Et donc pas uniquement pendant les premières années…

     

    Qu'allez-vous faire de vos économies ?

    Si vous vous êtes constitué une belle épargne, la question essentielle consistera naturellement à savoir ce que vous allez en faire exactement. Laisser votre argent sur un compte d'épargne n'aura pas vraiment beaucoup de sens. Si vous tenez compte de l'inflation, vous y perdrez plus d'argent que vous n'en gagnerez. Sans compter que vous courrez aussi un autre risque non négligeable en ce sens que si vous dilapidez trop vite votre épargne, celle-ci disparaîtra à un moment donné. Vous devrez donc être capable de faire preuve d'une grande discipline pour organiser vos finances.

    Vous pourrez placer vous-même vos économies, mais avez-vous les connaissances suffisantes pour cela ? Avez-vous bien conscience des risques et êtes-vous capable de distinguer une bonne affaire d'une mauvaise ? Une autre option consistera à acheter un bien immobilier et à le louer. Le point positif est que vous disposerez de cette manière de revenus mensuels supplémentaires. Mais le revers de la médaille est que ces revenus locatifs ne seront pas garantis et que la mise en location pourra s'accompagner de nombreux frais et tracas. Pensez-y !

    Si investir vous-même n'est pas une option et que vous n'avez pas envie d'investir dans l'immobilier, une autre solution intéressante résidera dans un produit de rente.

     

    Produit de rente : solution d'assurance de branche 23

    Investir dans des solutions offrant un taux garanti (branche 21) ne vous assurera qu'un rendement limité. Une assurance en branche 23 vous permettra d'espérer un rendement plus important. Votre rendement dans ce cas dépendra des performances d'un ou plusieurs fonds de placement sous-jacents. Mais si les fonds en question se comportent moins bien ou perdent de la valeur, vous en serez pour vos frais. Une crainte que vous ne devrez toutefois pas avoir avec certaines solutions d'assurance. 

    Certains produits de rente garantissent en effet une rente à vie. Une fois votre capital investi, vous recevrez une rente fixe régulière (p. ex. mensuellement, mais vous pouvez vous-même choisir la fréquence) jusqu'à votre décès. En fonction de l'assureur, les résultats des fonds sous-jacents seront examinés à certains moments et la rente à verser sera alors éventuellement revue à la hausse. Si les fonds se sont moins bien comportés que prévu, restera alors à voir si votre rente sera revue à la baisse. Cela ne sera pas le cas chez l'assureur NN. La rente promise initialement sera maintenue. Le risque que vous courrez sera donc très limité et vous pourrez vivre l'esprit tranquille. Car même si la réserve de votre contrat est épuisée, l'assureur NN continuera à vous verser votre rente.

    Votre rente peut même augmenter. Chaque année, la réserve dans votre contrat est comparée à la réserve de base. Si la réserve est plus élevée, votre rente est revue à la hausse.

    Un risque bien réel celui-là sera le risque de faillite de l'assureur. Dans ce cas, le versement de la rente pourra être stoppé et il n'est pas certain que la réserve disponible de votre contrat sera versée. Les assureurs sont toutefois rigoureusement contrôlés par la FSMA (Financial Services and Markets Authority) et la Banque nationale de Belgique, ce qui rend les faillites très improbables.

     

    Et si vous décédez relativement tôt ?

    Dans ce cas, dans le produit de NN,  plus aucune rente ne sera versée, mais vos proches recevront le solde restant de la réserve disponible éventuelle. Vous ne devez donc pas avoir peur de voir le solde restant tout simplement disparaître en cas de décès. Vos proches percevront la réserve disponible éventuelle. Cela ne sera pas le cas avec les rentes viagères à vie ou temporaires traditionnelles. Attention, il y a un risque que la réserve versée ou une partie de celle-ci soit considérée comme revenu imposable.

     

    Cette rente est-elle imposée ?

    Non. Chez l'assureur NN, vous ne paierez pas d'impôts sur la rente initiale. Si la rente est revue à la hausse, la différence entre la nouvelle rente et la rente initiale sera alors imposée à hauteur de 30 % (plus les centimes additionnels).

     

    Pourrez-vous toujours demander la réserve disponible du contrat ?

    Cela dépendra du produit exact souscrit. Chez certains assureurs comme NN, vous pourrez demander la réserve disponible à tout moment. Chez d'autres, pas. Une demande partielle est également possible. Les modalités exactes pourront varier d'un assureur à l'autre.

     

    Envie d'en savoir plus ?

    Prenez contact avec votre courtier en assurances. Il se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions. Découvrez ici comment NN peut vous faire bénéficier d'une rente à vie.


    NN Insurance Belgium SA, prêteur en crédit hypothécaire agréé par la FSMA et entreprise d’assurances agréée par la BNB sous le numéro 2550 pour les Branches 1a, 2, 21, 22, 23, 25, 26. Siège social : Avenue Fonsny 38, B-1060 Bruxelles - RPM Bruxelles - TVA BE 0890.270.057 - BIC : BBRUBEBB - IBAN : BE28 3100 7627 4220.

     

    Vous souhaitez en savoir beaucoup plus sur l'épargne-pension ? | NN Insurance Belgium

    Vous voulez en savoir plus sur l'épargne-pension ?

    Partagez cet article