Avantages et désavantages d'une assurance-vie

bbm_170455459.jpg

Dans l'esprit du public, une assurance-vie est une police qui verse un capital quand l'assuré décède. Mais il s'agit-là d'une interprétation trop étroite de tous les avantages qu'offre une assurance-vie. Petite mise au point.

Avantage fiscal

Les Belges font tout ce qu'ils peuvent pour payer le moins d'impôts possible. Aujourd'hui, ils peuvent profiter d'un bel avantage fiscal, non seulement avec l'épargne-pension, mais aussi via une assurance-vie (branche 21). Les primes d'une assurance-vie vous donneront ainsi droit à un avantage fiscal de 30 % dans le régime de l'épargne à long terme, avec toutefois un plafond de 2.350 € (2019, exercice d'imposition 2020). Le montant que vous pourrez précisément verser dans le cadre de l'épargne à long terme dépendra de vos revenus, mais le maximum absolu est fixé à 2.350 €.

Vous n'êtes d'ailleurs pas obligé de reprendre votre prime dans votre déclaration fiscale. Si vous ne le faites pas, le capital versé à l'échéance ne sera alors pas imposé.

Bien assuré

Une assurance-vie vous offre plusieurs garanties. Elle vous permet de bénéficier d'une couverture-décès, mais aussi d'épargner pour une pension complémentaire. Vous pouvez également souscrire une garantie-invalidité. Celle-ci vous assure une rente en cas d'incapacité de travail. Une autre garantie complémentaire possible est l'exonération de prime. Cela implique que l'assureur continuera à payer les primes de l'assurance si vous vous retrouvez totalement en incapacité de travail.

Succession

Lorsque vous prenez une assurance-vie, vous pouvez désigner un bénéficiaire spécifique. Ce qui vous permet de transmettre une partie de votre héritage à une personne bien définie. Si vous avez plusieurs enfants et n'en désignez qu'un seul comme bénéficiaire d'une assurance-vie, cela aura toutefois un impact sur la succession. Les bons conseils d'un courtier ou du notaire sont essentiels dans ce cadre.

Taxe sur les primes

Une taxe de 2% est due sur les primes de l'assurance-vie. C'est le cas pour les assurances-vie de type branche 21 et branche 23, sauf en cas d'épargne-pension. Sur les produits de la branche 26, vous ne payez pas 2% de taxe sur la prime, mais bien le précompte mobilier sur le rendement. Ce précompte mobilier n'est pas dû sur les produits de la branche 21, à condition que le contrat dure plus de 8 ans ou qu'il intègre une couverture-décès de 130%.

Coûts

Des coûts sont également associés à l'assurance-vie. Il s'agit notamment des coûts d'entrée, l'indemnité pour l'intermédiaire, des éventuels frais de gestion et de sortie. Un courtier peut comparer les prix de différentes compagnies et vous indiquer le meilleur choix.

Différence avec l'épargne-pension

Tout contribuable belge peut souscrire une épargne-pension pour un maximum de € 980 (2019, exercice d'imposition 2020) ou €1260. Dans ce dernier régime, l'avantage fiscal sera de 25 %, contre 30 % pour le premier système. Avec une assurance-vie, la prime maximale dépendra des revenus et l'avantage fiscal sera toujours de 30 %.


Protégez votre famille quand vous ne serez plus là. NN peut vous y aider