Comment vous couvrir contre une perte de revenus à la suite du décès de votre partenaire ?

gettyimages-953941820.jpg

La plupart des ménages ont aujourd'hui deux revenus. Le niveau de vie actuel de nombreuses personnes rend du reste cette situation indispensable. Mais si l'un de ces deux revenus vient subitement à disparaître, cela peut aussi être, outre la douleur affective, un vrai coup dur financier. Comment vous assurer contre le décès subit de votre conjoint ?

Ici aussi, plusieurs solutions d'assurance peuvent être précieuses.

Une assurance solde restant dû vous dispensera (partiellement) du remboursement de votre prêt-logement en cas de décès de votre partenaire. Cette assurance n'est pas rendue obligatoire par la loi, mais est souscrite par la majorité des personnes ayant un prêt-logement. Cette police vous apportera également éventuellement un avantage fiscal.

Une assurance-décès versera un capital si l'assuré (vous ou votre partenaire) décède. Vous pourrez choisir vous-même le capital assuré. Bien entendu, plus le capital assuré sera élevé, plus la prime le sera aussi.

Le tarif que vous paierez dépendra de votre âge, de votre état de santé, du fait que vous fumiez ou non, ... Les hommes et les femmes paient la même prime. Le sexe ne représente en effet plus un critère de segmentation. Il pourra toutefois arriver que vous deviez compléter un questionnaire médical ou vous rendre chez un médecin pour un examen médical. Dans certains cas (par exemple dans le cas d’un montant assuré limité), une déclaration de santé (cinq à six petites questions) suffit. Sur base de celle-ci, l’assureur vous fera une proposition de prime.

En ce qui concerne la durée de l'assurance, vous aurez plusieurs choix :

  • Durée déterminée, par exemple jusqu'à ce que vos enfants aient quitté la maison. Si l'assuré décède au cours de cette période, le capital assuré sera versé.
  • Assurance jusqu'à l'âge de la pension. Si l'assuré décède avant l'âge de sa pension, ses proches recevront le montant assuré.
  • Assurance à vie. L'assurance versera toujours un capital au décès de l'assuré. Initialement, vous faites alors bien d’assurer un capital décès calculé comme suit: le salaire mensuel du conjoint x 12 x le nombre d’années que vous souhaitez être assuré financièrement.

Vous pouvez toujours mettre un terme à la police si vous n’en avez plus besoin, par exemple après un divorce.


Découvrez ici si des assurances-décès sont utiles au travers de votre vie, et quand.

En lisant ceci, vous saurez tout au sujet des assurances solde restant dû de NN.