Quatre raisons de conclure une assurance-décès

Une assurance-décès est pour de nombreuses raisons un produit extrêmement intéressant.  Nous vous présentons en tout cas quatre avantages irréfutables d’une assurance-décès.

 

ma13492.jpg
Dans cet article
    Partagez cet article

    1. Pensez à vos proches

    Vous vous mariez, avez des enfants, ... Le tableau semble idyllique, mais vous savez que la fatalité peut frapper cruellement.  Si, par exemple, vous décédez subitement, votre conjoint reste seul avec un seul revenu, alors que les frais fixes restent en grande partie les mêmes.  Grâce à une assurance-décès, les conjoints peuvent se protéger des soucis qu'entraîne un décès. Étant donné que nous vivons tous plus longtemps, vous souhaitez quand même que votre partenaire ne connaisse pas de soucis financiers ? 

    Vous avez une assurance de groupe via votre employeur? Vérifiez alors absolument si celle-ci comprend une garantie décès et quelle en est l’importance. Si la couverture est limitée, contractez une assurance-décès supplémentaire à part.

     

    2. Protégez l’achat de votre habitation

    Imaginez,  vous construisez ou vous achetez une maison avec votre conjoint. Quelques années plus tard, vous décédez dans un accident de la route.  Qu’en sera-t-il du remboursement du crédit-habitation, s’il n’y a plus qu’un revenu pour subvenir aux besoins de la famille ?  Vous pouvez éviter de tels soucis financiers grâce à une assurance solde restant dû.  C’est en effet également une forme d’assurance-décès, qui veillera à ce que (une partie du solde ou) le solde encore à rembourser du crédit habitation soit payé par l’assureur.  Une assurance solde restant dû n’est pas légalement obligatoire, mais elle est souvent demandée par l’établissement de crédit. En tout cas, elle est recommandée.  Vous faites bien d’assurer 100 % du capital emprunté sur la tête de chacun des conjoints. Ainsi, en cas de décès d’un des deux conjoints, l’emprunt sera immédiatement entièrement remboursé, et les soucis financiers ne vous guetteront plus.

     

    3. Vous êtes indépendant ? Protégez votre affaire

    Si vous exercez une activité indépendante, il y a de fortes chances que vous ayez contracté des crédits. Pensez à protéger vos proches des soucis financiers, si vous veniez à décéder. En effet, dans une telle situation, ils resteront avec les dettes.  Si vous avez une société, celle-ci peut payer les primes de l'assurance-décès et les déduire comme frais professionnels. Si vous travaillez avec plusieurs associés au sein d'une même entreprise, vous pouvez assurer la continuité de celle-ci grâce à une assurance-décès.

     

    4. Transmettez votre patrimoine sans problème

    Lorsque vous contractez une assurance-décès, vous devez désigner un bénéficiaire. Grâce à un choix bien étudié des bénéficiaires (et leur description correcte dans les clauses bénéficiaires), vous pouvez transmettre votre patrimoine à la prochaine génération d’une manière fiscalement intéressante. Il est recommandé pour cela de vous faire assister par un spécialiste, comme un courtier en assurances, un avocat ou un notaire.


    Découvrez ici comment NN peut vous aider à protéger votre avenir financier.

    Lisez également :

    - L'assurance solde restant dû est-elle obligatoire ?

    - L'assurance-groupe en remplacement de l'assurance solde restant dû