Comment épargner pour sa pension quand on est indépendant ?

bbm_492695527.jpg

La pension légale des indépendants est particulièrement maigre, nous l'avons déjà constaté plus d'une fois et chacun le sait maintenant.  Pour cette raison, les indépendants ont tout intérêt à prendre les choses en main et à compléter leur pension par d'autres moyens. Heureusement pour eux, le système des pensions possède également un deuxième et un troisième pilier.

La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI)

Tout comme les salariés, les indépendants peuvent développer leur pension via leur activité professionnelle.  Il existe également pour eux un deuxième pilier du système des pensions. La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI) est la formule d'épargne la plus intéressante pour les indépendants. Les versements que vous effectuez pour votre PLCI sont fiscalement déductibles. Il en existe deux formules différentes. Dans la PLCI classique, l'indépendant peut verser jusqu'à 8,17 % de son revenu net imposable, avec une prime de minimum 100 EUR et de maximum 3.187,04 EUR (2018 - exercice d'imposition 2019). Il existe également la PLCI sociale, qui est semblable à la PLCI classique, mais complétée par un certain nombre de garanties de solidarité (incapacité de travail, indemnisation forfaitaire en cas de maladie grave,...)  Il est possible d'y verser jusqu'à 9,40 % du revenu professionnel net imposable, avec une prime de minimum 111,12 EUR et un maximum de 3.666,85 EUR (2018 - exercice d'imposition 2019).   Il est recommandé d'utiliser pleinement les possibilités fiscales de la PLCI, avant de recourir aux autres possibilités d'épargne-pension. Les professions médicales doivent verser leur contribution dans un plan de pension sociale INAMI.

L'Engagement Individuel de Pension (EIP)

Pour les chefs d'entreprise indépendants d'une société qui touchent une rémunération mensuelle, on a prévu l'Engagement Individuel de Pension (EIP).  Il s'agit d'une sorte d' "assurance de groupe", mais pour une seule personne.  L'EIP est fiscalement intéressant, parce que l'entreprise peut déduire les primes comme coûts.  Les bénéfices imposables de l'entreprise sont de cette façon optimalisés.  Les réserves du contrat d'épargne ainsi constituées sont également protégées en cas de faillite.

La Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI)

Si vous n'avez pas de société, mais une entreprise unipersonnelle vous ne pouvez pas souscrire d’EIP. Vous pouvez cependant opter pour une Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI). Les primes que vous versez dans ce cadre, vous apportent un avantage fiscal de 30 %. Pourquoi est-ce intéressant et quels sont les avantages fiscaux ? Vous le découvrez dans cet article.

Quel véhicule de pension complémentaire privilégier : la Pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI), la CPTI ou une combinaison des deux ? Vous lisez la réponse dans cet article.

Le troisième pilier

L'indépendant peut également se constituer une pension grâce au troisième pilier du système des pensions.  Nous entendons par là l'épargne-pension via un fonds d'épargne-pension ou une assurance épargne-pension et/ou l'épargne à long terme au moyen d'une assurance vie individuelle.  Cette forme d'épargne-pension bénéficie également d'un traitement fiscal intéressant.  

A partir de cette année (l’année d’imposition 2019), vous avez deux options :

  • Ou vous optez pour le régime d’épargne-pension classique : les versements donnant droit à un avantage fiscal sont plafonnés à 960 euros. La réduction d’impôt est calculée au taux uniforme de 30 % (+ les taxes communales).
  • Ou vous optez pour le nouveau régime : vous pouvez verser jusqu’à 1.230 €. Vous obtiendrez un avantage fiscal de 25% (+ les taxes communales).

Pour l'épargne à long terme, le montant maximum est de 2.310 EUR, ce qui permet une réduction de 693 EUR. (Revenus 2018 - exercice d'imposition 2019). Attention : On commence par déduire les montants du bonus logement (pour autant qu'il s'applique encore) afin de déterminer le montant qui est pris en compte pour l'épargne à long terme fédérale. Pour plus de précisions, lisez cet article.

Également...

On parle parfois du quatrième et du cinquième pilier du système des pensions. Sous le terme de quatrième pilier, on entend l'épargne individuelle et les placements sans avantages fiscaux.  Ceci est évidemment très important pour les indépendants. Le terme "cinquième pilier " est parfois utilisé pour désigner la possession de sa propre habitation. En effet, si vous possédez votre propre maison, vous n'aurez pas à payer de loyer.

En ce qui concerne la pension, la situation des indépendants n'est guère enviable. Heureusement, il existe plusieurs méthodes pour compléter la maigre pension légale et malgré tout maintenir un certain niveau de vie après la retraite.