Profitez anticipativement de votre capital pension grâce à un projet immobilier

bulletkrediet blog

Grâce à votre plan d’épargne pension complémentaire, vous pouvez envisager avec plus de sérénité de profiter de votre retraite. Mais malheureusement, vous devrez attendre l’âge légal de la pension pour en profiter. Le montant de votre pension complémentaire n'est en effet versé que lorsque vous prenez réellement votre retraite. Il y a une exception qui vous permet d'utiliser anticipativement l'argent de votre contrat d'épargne-pension complémentaire : le législateur permet de financer l'achat, la construction ou la rénovation de biens immobiliers situés dans l'Espace économique européen (EEE) avec un contrat du deuxième pilier des pensions tel qu'une assurance de groupe, un contrat PLCI ou un EIP. Le projet peut concerner votre habitation propre, une résidence secondaire ou un investissement immobilier. De quoi faire atterrir votre fin de carrière active en douceur…

Que ce soit pour mener plus confortablement votre fin de carrière dans votre habitation pimpante, pour vous réserver des moments de qualité dans votre résidence secondaire ou pour effectuer un investissement immobilier qui viendra compléter votre pension légale, vous disposez de trois possibilités pour profiter des réserves accumulées dans votre plan de pension ou assurance groupe avant l’âge légal de la retraite.

1. Mise en gage pour limiter l'impact financier du prêt hypothécaire

Avec un prêt hypothécaire, une inscription hypothécaire est prise sur votre logement. Si vous ne pouvez pas rembourser le prêt, la maison peut être vendue par l'établissement de crédit. Les institutions financières sont strictes lorsqu'elles acceptent un prêt hypothécaire et n'accordent un prêt que jusqu'à un certain montant de la valeur de la maison. Le montant du prêt divisé par la valeur de la maison s'appelle la quotité. Plus la quotité est basse, plus le taux du prêt est bas et plus le prêt hypothécaire sera accordé facilement.

Cette quotité peut être réduite si vous mettez également en gage d'autres biens immobiliers ou mobiliers, afin de pouvoir emprunter davantage au total.

Un contrat du deuxième pilier de pension est un bien mobilier et représente une valeur monétaire. Ce montant peut être utilisé comme garantie supplémentaire pour le remboursement de votre prêt hypothécaire.

Le contrat d'épargne-pension complémentaire peut également être utilisé comme couverture décès et offrir ainsi une alternative à l'assurance solde restant dû que la banque pourrait demander de souscrire avec un prêt hypothécaire.

Vous pouvez utiliser votre pension complémentaire comme levier dans les négociations de crédit.

2. Retrait d’une avance pour profiter plus tôt du capital déjà épargné

Avec un contrat deuxième pilier, l'assuré peut demander une avance pour financer son bien immobilier. C'est la seule façon de profiter du capital plus tôt que l’âge de la pension.

Vous pouvez, par exemple, acheter une résidence secondaire en Espagne avec une avance sur votre assurance groupe, PLCI ou EIP. Vous pouvez retirer environ 60 à 75% de la réserve de votre assurance-vie à titre de financement immobilier. L'avance peut également être un complément à un prêt hypothécaire.

Le retrait de l'avance n'est pas considéré comme un rachat partiel du contrat. Un acte d'avance est établi entre l'assureur et le preneur d'assurance, il reprend les modalités de l'avance. Vous payez éventuellement des intérêts sur le montant pris en avance, et vous pouvez rembourser ce montant pendant le contrat. Si elle n'est pas remboursée à l'échéance, l’avance prélevée sera déduite du capital versé lors de votre prise de pension.

Le coût total de cette solution est généralement moins cher qu’un prêt hypothécaire car elle ne nécessite pas d’acte notarié de crédit ni d’enregistrement hypothécaire.

À lire aussi : Financement immobilier : une avance sur votre EIP est-elle intéressante ou pas ?

3. Remboursement d’un prêt à terme grâce à votre police d'assurance-vie pour (financement immobilier avec un crédit bullet)

Vous combinez dans ce cas un prêt à terme fixe et une police d'assurance-vie du second pilier.

Si vous contractez un prêt à terme fixe (également appelé «crédit bullet») auprès d'une institution financière, vous ne payez que les intérêts sur le capital emprunté, ce qui diminue la charge mensuelle privée.

Vous remboursez le capital en une seule fois à la date d'échéance.

Le capital à l’échéance peut être celui que vous recevrez de votre contrat d'assurance-vie. L'assurance groupe, la PLCI ou l'EIP sont souvent utilisés pour garantir le remboursement du capital du prêt. Ce plan de pension est engagé pour la reconstitution du capital emprunté sur votre prêt hypothécaire. La réserve ne doit donc pas être immédiatement disponible.

Le capital pension continue à produire des intérêts dans votre plan de pension complémentaire. Il peut être investi aussi bien dans la branche 21 (rendement garanti) que dans la branche 23 (rendement lié aux fonds de placement).

La prime du contrat du deuxième pilier est payée par l'employeur ou l'entreprise.

Pour un indépendant en société, la reconstitution du crédit peut donc se faire via sa société

Seuls les intérêts mensuels sur le montant total du prêt sont payés en privé. Cette solution est moins cher qu’un prêt privé classique pour un dirigeant d’entreprise. De plus, elle comporte un avantage fiscal privé lors du calcul de l’impôt des personnes physiques et, d’un avantage fiscal pour l'entreprise dans le cadre de l’impôt sur les sociétés.

Ce crédit bullet peut éventuellement être combiné avec un retrait d'avances sur un contrat du deuxième pilier. Les avances sont ensuite utilisées pour rembourser une partie du capital du prêt par anticipation, ce qui réduira la charge d'intérêts.

Plus d’info sur le crédit bullet pour dirigeants d’entreprise  


N’attendez pas la retraite pour en profiter. Organisez la fin de votre carrière professionnelle en tirant le meilleur parti de votre contrat du deuxième pilier.

Vous pouvez utiliser anticipativement les réserves accumulées de votre pension complémentaire pour investir dans l'immobilier afin de vous constituer un complément confortable à votre pension légale. De quoi vous aider à mener une vie longue et heureuse.


Si le recours aux plans de pension ouvre des perspectives, il n’en demeure pas moins qu’une solution sur mesure doit être définie en fonction de votre situation personnelle et de la nature de votre projet immobilier.

Un courtier indépendant peut vous aider.