5 façons de réduire les risques d'investissement

5 façons de réduire les risques d'investissement

Un placement peut rapporter un beau rendement, à condition de faire les bons choix. Mais toute médaille a un revers : si vous convoitez un rendement supérieur à la moyenne, vous devrez prendre certains risques. En cas de vent contraire, telle que nous la connaissons actuellement, votre rendement tant escompté peut tomber soudainement à zéro, voire atteindre une valeur négative. La répartition des risques est donc essentielle. Mais comment pouvez-vous limiter vos risques d'investissement, concrètement ?



1.INVESTISSEZ L'ARGENT DONT VOUS N'AVEZ PAS IMMÉDIATEMENT BESOIN

L'une des plus grosses erreurs que vous puissiez commettre serait d'investir toute votre épargne. Vous n'auriez alors plus assez de moyens financiers pour faire face aux revers que vous pourriez subir. Lorsque vous investissez, votre argent n'est plus disponible en liquide. Déterminez d'abord le montant dont vous pouvez vous passer ces prochaines années. Cet argent, vous pouvez l'utiliser pour investir.

2.RÉPARTISSEZ LES RISQUES

Un portefeuille d'investissement se compose de différentes classes d'actifs, comme les actions, les obligations et le liquide. Il peut également comporter de l'immobilier. Il est donc nécessaire de diversifier entre ces différentes catégories. Mieux encore, vous pouvez répartir votre risque dans les mêmes catégories sur plusieurs régions, entreprises et/ou secteurs.

Il est crucial que vous visiez la plus grande diversification possible dans votre portefeuille d'investissement, afin de réduire les risques. Ainsi, une entreprise ou un secteur qui s'effondre à cause de la crise ne fait pas sombrer tout votre portefeuille.

3. Faites correspondre vos placements À VOS OBJECTIFS DANS LE TEMPS

Investir, cela ne se fait pas n'importe comment.  Vous le faites parce que vous avez l'intention de faire quelque chose avec ce placement à un certain moment dans le futur :  partir à la retraite, acheter un bien immobilier, faire une donation, financer les études supérieures de vos enfants, ...  Il est donc important de bien avoir en tête la durée jusqu'au “moment de l'activation”.  En règle générale, vous allez progressivement passer à des classes d'actifs moins risqués (obligation de l'État, cash,...) au fur et à mesure que vous vous rapprochez de votre objectif dans le temps.

4.INVESTISSEZ DE MANIÈRE RÉCURRENTE

Les Bourses sont parfois capricieuses. Bien choisir le moment de l'entrée est pour cette raison une chose cruciale.  Si vous placez votre argent juste après une forte augmentation de la Bourse, vous avez bien sûr raté un beau rendement.  Si vous placez votre argent juste avant une forte baisse de la Bourse, vous commencez déjà avec une perte.  

Vous pouvez réduire ce risque dans le timing en investissant de façon récurrente, ou en étalant un versement unique dans le temps, donc en le fractionnant en plusieurs paiements.

5.INFORMEZ-VOUS CORRECTEMENT

Cela semble logique, mais cela ne l'est pas pour tout le monde. De nombreux investisseurs demandent l'avis de ‘spécialistes’, mais ne savent pas bien où ils doivent investir leur argent. Prenez le temps d'étudier les différentes possibilités d'investissement. Établissez votre profil de risque, allez voir différentes banques et personnes intermédiaires, et comparez les propositions. Prenez également l'initiative de rechercher des informations sur les entreprises dans lesquelles vous voulez investir. Enfin, vous pouvez également demander conseil à un courtier indépendant.