Votre PLCI et achat d'un bien immobilier

bbm_gettyimages-535869537.jpg

Vous êtes indépendant et vous avez conclu une pension libre complémentaire pour indépendants ? Vous pourrez alors utiliser ces contratsd'une manière très avantageuse si vous souhaitez acheter, construire ou rénover un bien immobilier. Voici les différentes options qui s'offriront à vous dans ce cas.

Votre PLCI pourra être utilisée de deux manières pour réaliser vos projets immobiliers : sous forme d'avance ou à travers un nantissement avec reconstitution.

Avance

Imaginez : vous êtes indépendant et souhaitez acheter une maison à la côte pour ensuite la mettre provisoirement en location. Cependant, vous ne disposez pas de fonds propres suffisants pour payer directement le montant demandé. Vous pourrez alors prendre une avance sur votre PLCI. Il est en effet parfaitement possible d'utiliser la réserve de votre PLCI pour acheter, construire ou transformer un bien immobilier.

La partie que vous recevrez à titre d'avance pourra être soumise à des intérêts ou à des frais forfaitaires uniques. Cela dépendra des conditions de votre contrat de PLCI. Chaque assureur applique à ce niveau sa propre politique commerciale. Vous pourrez décider de rembourser le capital emprunté après un certain temps ou pas du tout. Dans ce dernier cas, l'avance versée sera déduite du capital final.

Attention, l'avance versée sera également taxée au moment du versement du capital restant de votre contrat.

Exemple

Vous avez une PLCI. À 50 ans, vous souhaitez acheter un appartement à la mer. Vous demandez une avance de 75.000 euros sur la réserve de votre PLCI. Vous paierez pour cela des intérêts à l'assureur jusqu'à vos 65 ans. Entre-temps, ces 75.000 euros continueront toutefois aussi à produire des intérêts dans votre PLCI, même s'ils vous ont déjà été versés. À l'échéance de votre PLCI, à vos 65 ans donc, le montant restant sera versé (avec déduction de votre avance de 75.000 euros).

Nantissement

Une autre possibilité consiste à donner votre PLCI en nantissement à une banque ou un assureur qui acceptera alors, sur cette base, de vous accorder un prêt hypothécaire. Concrètement, vous continuerez à payer les primes de la PLCI et à l'échéance finale, le capital de votre plan pension sera utilisé pour rembourser votre emprunt en une seule fois. Vous paierez par contre des intérêts sur la somme empruntée pendant la durée de l'emprunt.