Conseils pour un premier investissement sûr dans la branche 23

Tout le monde rêve de bénéficier d'un rendement élevé pour son épargne. Un rêve qui, dans le climat actuel d'extrême faiblesse des taux, relève hélas plutôt de l'utopie. Nombreux sont dès lors ceux qui pensent à investir leur épargne dans des produits liés à la Bourse, comme des actions, des fonds, des assurances de branche 23, … Voici donc quelques conseils pour investir de manière sûre et intelligente dans la branche 23, des produits d'assurance dont le rendement dépend des résultats d'un ou plusieurs fonds de placement sous-jacents.

  1. La législation AssurMiFID oblige les intermédiaires en assurances (courtiers ou agents) à établir un inventaire de vos besoins et à définir votre profil d'investisseur. En principe, ils ne peuvent proposer que des produits qui correspondent à ce profil. Exemple : vous avez un profil défensif et ne souhaitez donc pas prendre beaucoup de risques. Or, une assurance de branche 23 a une classe de risque donnée : de 1 (risque faible) à 7 (risque élevé). Si vous avez un profil défensif, votre intermédiaire en assurances ne pourra pas vous conseiller d'investir toutes vos économies dans une assurance de branche 23 avec une classe de risque 7.
  2. Les intermédiaires doivent aussi tenir compte notamment de votre situation financière. Ils devront donc aussi vous demander par exemple si vous avez encore des économies, si vous possédez un bien immobilier, ... Ces questions pourront certes parfois vous sembler intrusives et vous rendre méfiant, mais elles auront pour objectif de vous protéger en tant qu'investisseur. Une personne possédant un bloc de 12 appartements et disposant de 300.000 euros sur un compte d'épargne pourra naturellement investir de manière plus dynamique qu'une personne ne possédant pas de bien immobilier et ayant seulement 10.000 euros sur un compte. Vous serez également interrogé sur votre horizon de placement, votre objectif et votre appétit pour le risque.
  3. Répartir le risque est indispensable : ne mettez jamais tous vos œufs dans le même panier. En d'autres mots, répartissez votre épargne entre différents actifs, comme l'immobilier, un compte d'épargne traditionnel, une assurance de branche 21 (avec un rendement garanti), de branche 23, … Veillez aussi à conserver suffisamment de liquidités pour pouvoir faire face à toute dépense imprévue (par ex. perte totale en voiture, achat d'une nouvelle voiture).
  4. Si vous souhaitez investir dans la branche 23, vous avez aussi intérêt à répartir votre investissement entre plusieurs fonds, histoire de répartir ainsi le risque. Si un fonds se montre alors moins performant, cela pourra parfaitement être compensé par les bons résultats des autres fonds. Un fonds investissant exclusivement dans des actions japonaises, par exemple, pourra afficher de faibles performances en cas de mauvais comportement de l'économie japonaise. Les assureurs proposent parfois aussi des fonds qui se composent déjà de plusieurs fonds. Il s'agit déjà d'une forme de répartition du risque en soi.
  5. Vous pouvez investir dans une assurance de branche 23 moyennant une prime unique, mais aussi à travers des versements réguliers, mensuels par exemple. Une manière alors de limiter le risque de timing. Personne n'a en effet une boule de cristal pour acheter à tous les coups au cours le plus bas. Voilà pourquoi il est utile d'étaler ses investissements dans le temps : même si vous achèterez parfois trop cher, vous pourrez aussi acheter à un cours bien plus faible d'autres mois et obtenir ainsi un bon cours d'achat moyen.
  6. Beaucoup d'assureurs permettent aussi de souscrire des options de protection supplémentaires au moment d'investir dans un produit de branche 23. Pensez aussi à un stop loss (une limitation des risques dynamique) ou une entrée au goutte-à-goutte (drip feed). Votre courtier vous en dira plus.
  7. Pour conclure, un conseil très simple : n'investissez jamais dans un produit que vous ne comprenez pas.

Examinez ici les solutions de la branche 23 de NN.

bbm_hospital11.jpg
Dans cet article
    Partagez cet article