Dans quelle mesure une assurance de groupe couvre-t-elle l'invalidité ?

Une assurance de groupe permet aux travailleurs de se constituer une pension complémentaire par l'intermédiaire de leur employeur. Il est toutefois aussi possible de prévoir des couvertures supplémentaires dans le contrat, comme l'incapacité de travail (invalidité), le décès, ...

assurance de groupe couvre-t-elle l'invalidité
Dans cet article

    L'employeur qui conclut une assurance de groupe auprès d'un assureur fixe naturellement les garanties reprises dans ce contrat. La constitution d'une pension complémentaire est une couverture qui va de soi, mais plusieurs autres garanties sont encore possibles.

     

    Couverture-décès

    Si l'assuré décède, le capital-décès est versé aux bénéficiaires.

     

    Incapacité de travail

    Si l'assuré est déclaré en incapacité de travail, par exemple pour cause de maladie ou d'accident, l'assurance de groupe verse une rente mensuelle. Ceci est très intéressant, parce que, dans le cadre de l'incapacité de travail, les versements de la sécurité sociale sont limités. Grâce à l'assurance de groupe, l'assuré limite sa perte de revenus. Attention, il est possible qu'il y ait une période d'attente ou de carence. Cela signifie qu'il n'y aura de versement que lorsque l'incapacité de travail aura atteint une certaine durée.

     

    Couverture frais médicaux

    En cas d'hospitalisation du travailleur, l'assureur rembourse (une partie des) frais d'admission. C'est bien pratique, parce qu'une facture d'hôpital peut bien vite finir par chiffrer. Pour une prime avantageuse, les autres membres de la famille peuvent bien souvent aussi être repris dans cette couverture complémentaire de l'assurance de groupe.

     

    Garantie exonération de prime

    En cas d'incapacité de travail de longue durée du travailleur, l'assureur prend le paiement des primes de l'assurance de groupe à sa charge. Le travailleur continue ainsi aussi à constituer sa pension complémentaire.

     

    Qu'en est-il de la prime des garanties complémentaires ?

    Ces garanties complémentaires ne sont naturellement pas gratuites et supposent le paiement d'une prime. C'est l'employeur qui décide si ces couvertures s'intègrent dans le cadre de la marge budgétaire. Si l'employeur opte pour un plan cafétéria, le travailleur peut alors choisir lui-même (dans certaines limites et en vertu de certains paramètres) le mode de répartition de la prime entre les différentes garanties, ce qui représente naturellement une plus-value. Il peut ainsi être intéressant, pour des jeunes avec des enfants en bas âge, de consacrer une prime plus importante à une couverture décès, alors que des personnes de 40 et 50 ans accorderont une prime plus importante à une pension complémentaire.

     


    Vous avez encore des questions au sujet d'une assurance de groupe ? Découvrez ici l'offre d'assurances de groupe de NN.

    Partagez cet article