Dossier de presse : Enquête nationale UGent-NN du Bonheur 2020

29/05/2020

29 mai 2020, Bruxelles – La crise du coronavirus ébranle le bonheur des Belges. C’est ce qu’il ressort
de nouveaux résultats de l’Enquête nationale UGent-NN du Bonheur. Les Belges étaient pourtant sur
la bonne voie, par rapport à 2018. Juste avant la crise du coronavirus, la satisfaction de vie est passée
de 6,55 à 6,73 sur 10, mais a à nouveau légèrement reculé à 6,62 sur 10. La crise du coronavirus
accroît l’anxiété des Belges, mais a également des effets positifs. En moyenne, les Belges se sentent
plus liés les uns aux autres, ce qui crée un sentiment positif de solidarité. Cependant, il y a un facteur
négatif qui ressort plus que les autres : la solitude. Les personnes qui ont vécu cette crise seules
risquent de voir leur bonheur fortement entravé. Maintenant que les mesures s’assouplissent petit à
petit, il est temps de faire le point. Nous devons nous préparer à de possibles répercussions, mais
nous devons également saisir et diffuser davantage les effets positifs de cette crise. NN et l’Université
de Gand (UGent) associent à ces résultats un certain nombre de propositions politiques concrètes.

 

Découvrez plus de détail ici (918.98 KB).