« Je pense que les bases des finances personnelles devraient être enseignées très tôt au cours de l’éducation de nos enfants »

Je pense que les bases des finances personnelles devraient être enseignées très tôt au cours de l’éducation de nos enfant

14 % des 18-34 ans ne croient pas que le gouvernement sera en mesure de continuer à payer les pensions. C'est ce que montre le dernier Baromètre de Sérénité financière de NN. Raison de plus pour prendre les choses en main, pourrait-on penser. Pourtant, ce n'est pas toujours le cas. À cet âge, la retraite semble encore bien loin, et beaucoup de jeunes sous-estiment l’importance de déjà préparer leur pension. Maxime a 26 ans et suit de près ses finances depuis qu’il est sorti de l’université. Avec son témoignage, il veut montrer aux autres jeunes l’importance de prévoir son plan de retraire suffisamment à l’avance. 

Comment voyez-vous votre retraite ? Qu'attendez-vous de cette période de votre vie ? 

« Je pense que ce sera l’occasion de profiter et de me reposer, de faire les choses que je n’aurais peut-être pas pu faire avant. C’est difficile de prévoir ce qui se passera dans le futur, surtout à un horizon de +40 ans, donc je fais le maximum pour que ma retraite se passe le mieux possible avec les cartes que j’ai en main. Je devrai sans doute travailler jusqu’à plus de 67 ans mais je pense que se préparer suffisamment tôt et surtout tout au long de sa carrière permet d’éviter les mauvaises surprises. Je vois la retraite comme la reconnaissance de l’état de la valeur qu’on a apporté à la collectivité pendant notre carrière et comme une partie essentielle de notre modèle social.  Nous sommes en train de travailler pour que les « anciennes » générations puissent vivre décemment leur retraite, et ensuite ce sera notre tour, je trouve ça assez poétique. Je n’attends pas forcément plus de choses de ma retraite que du reste de ma vie. Certaines personnes la voient peut-être comme une forme de « libération du travail », auquel on serait enchaîné de la fin de nos études (qui seraient les meilleures années de notre vie) au début de notre retraite. Je ne partage pas cette vision. J’essaye que chaque nouvelle année soit la meilleure année de ma vie, et même si ce n’est pas toujours le cas j’essaye de vivre un maximum pour le présent. »

Le travail et la retraite peuvent-ils aller de pair pour vous ? 

« Dans un sens sociétal oui, le travail et la retraite vont de pair car ce sont deux mécanismes fondamentaux de la solidarité sociale dans notre société. Si l’on parle de travail pendant la retraite, je pense aussi qu’ils peuvent aller de pair. Le travail, même bénévole, peut aider à rester actif pendant la retraite, ainsi que donner un sens à la vie qui pourrait peut-être manquer lorsqu’on prend sa pension. Je ne vois pas le travail comme quelque chose qui donne du sens à ma vie, mais plutôt comme un moyen d’atteindre mes rêves et mes objectifs, qui eux sont le sens de ma vie et de la personne que je veux être. Je ne me vois pas travailler au sens propre du terme pendant ma retraite, mais je me vois rester actif, c’est certain. »

Préparez-vous financièrement votre retraite ?   

« Oui, de différentes façons. Via 

  1. Épargne pension (par capitalisation, pas par assurance)
  2. Assurance groupe
  3. Investissements immobiliers
  4. Investissements à moyen et long terme (fonds, ETFs, trackers)
  5. Investissements directs dans le capital de certaines entreprises et start-ups 

Ma vie a changé quand j’ai découvert les intérêts composés et l’érosion de l’épargne à cause de l’inflation…. après être sorti de l’université. Je pense que les bases des finances personnelles (comment notre système de pension fonctionne, l’épargne, à quoi servent nos impôts, etc.) devraient être enseignées très tôt au cours de l’éducation de nos enfants, notamment à l’école et ne devraient pas se reposer uniquement sur les parents pour cela. L’école devrait jouer un rôle majeur à ce niveau. J’ai l’impression que la méconnaissance des bases de ces systèmes profite aux « initiés », c’est-à-dire ceux qui savent déjà comment il fonctionne et comment en tirer avantage via toutes les options disponibles. Ces bases sont plus connues par les personnes faisant partie des classes moyennes et aisées et moins par les classes dites « populaires », ce qui pourrait avoir un effet de spirale négative sur leurs enfants et leurs enfants. L’école permettrait de partager ces connaissances à tous sans distinction de classe sociale et, je l’espère, aider tout le monde à maintenir un niveau de vie digne à la pension. »

Savez-vous clairement combien vous devez avoir épargné pour avoir une bonne pension ? 

« Je n’ai pas d’estimation précise de combien je devrai épargner pour avoir une bonne pension, mais je sais que c’est beaucoup d’argent. Toutefois, cela dépend de ce que l’on appelle « une bonne pension ». On m’a dit que le revenu disponible à la pension baisse en général de moitié par rapport au dernier salaire. Pour une personne qui a travaillé toute sa vie à un faible salaire, la pension minimum pourrait être une « bonne pension », même si je ne pense pas qu’elle soit assez élevée pour que chacun puisse vivre dignement. Mon but personnel est d’épargner le plus possible pour que mes proches et moi-même n’ayons aucun souci à nous faire quand je prendrai ma pension. Tout en gardant assez d’argent disponible pour vivre ma vie pleinement pendant que je travaille encore. »

Supposez que vous puissiez poser une seule question à un expert en matière de pensions. Que lui demanderiez-vous ? 

« Je lui demanderais son opinion sur la durée de vie restante du système actuel de pension, sachant que les populations deviennent de plus en plus vieilles et que la qualité de vie augmente de manière générale, et la possibilité que le système de la sécurité sociale qui repose essentiellement sur la solidarité, s’effondre. J’aimerais aussi connaître les possibilités pour un citoyen de se préparer à un effondrement ou à des nouvelles conditions de pension bien plus dures, ainsi que les possibilités qui existent en dehors du système traditionnel. »

Saviez-vous que la réforme des pensions arrive en septembre ? 

« Oui, j’étais au courant. J’attends du gouvernement des indications claires à court, moyen et long terme pour tout notre système de pension. Je pense qu’il est essentiel d’agir vite (vieillissement de la population, augmentation de la qualité de vie) car nous sommes face à un trou gigantesque dans notre sécurité sociale pour les prochaines générations. Qui va payer et comment ? C’est la priorité pour moi. Cela sera aussi essentiel pour l’avenir de notre pays et la solidarité Nord-Sud. » 

Lisez ici comment Karine (58 ans) et Yves (61 ans) considèrent le système de pension belge et ce qu’ils attendent de cette période leur vie. 

Vous voulez en savoir plus sur les résultats du Baromètre de Sérénité financière de NN, qui met l’accent sur les pensions ? Alors, cliquez ici.  

La vision de l'assureur-vie NN en matière de pensions

La vision de l'assureur-vie NN en matière de pensions

Dans une société où nous vivons tous plus longtemps, notre régime de pensions a bien besoin d’une cure de jouvence. En effet, le système actuel n’est plus adapté à notre société. Notre espérance de vie croissante fait que nous vivons plus longtemps à la retraite, ce qui nécessite des moyens financiers plus importants. Sur le plan professionnel, nous changeons plus souvent d’employeur et de statut. Pour rester à la page sur le marché du travail, il devient essentiel d’aménager des pauses dans sa carrière pour se former ou se reconvertir. Sur le plan privé également, rares sont ceux qui passent toute leur vie avec la même personne. Notre système de retraites actuel ne tient pas suffisamment compte de tous ces éléments, ce qui met en péril sa viabilité financière, son adéquation et son équité.

Il est temps de réfléchir à une mise à niveau de notre système.

Lisez la vision de l'assureur-vie NN en matière de pensions