Combien d'heures la semaine de travail idéale compte-t-elle ?

Des semaines de 50 heures ou plus sont plutôt la règle que l'exception. Hélas, un salarié sur cinq reconnaît ce phénomène.

Selon la loi, un salarié belge travaille officiellement 38 heures par semaine ou 7,5 heures par jour. Mais comment cela se passe-t-il en pratique ? Et combien d'heures la semaine de travail idéale compte-t-elle ?

Assouplissement de la semaine de travail de 38 heures
Combien d'heures devons-nous travailler hebdomadairement ? C'est un sujet brûlant ! Le ministre du Travail Peeters vient de déposer un projet de loi qui pourrait mettre à mal la semaine de 38 heures. Le projet permet aux salariés de travailler plus d'heures pendant les périodes chargées. En compensation, ils travailleraient moins au cours des périodes plus calmes. Les contrats de travail ne seraient plus établis sur base des heures prestées par semaine, mais par an. Les entreprises seraient cependant libres d'appliquer ce système ou non. Aux moments de pointe, on ne pourrait toutefois dépasser un maximum de 45 heures par semaine.

La semaine de travail idéale compte-t-elle 25 heures ?
À l'autre bout du monde, on est d'un autre avis. Une semaine de travail d'environ 25 heures semble idéale pour l'Australie, cela aurait une influence positive sur les capacités cognitives. Une semaine de travail de plus de 25 heures aurait en effet des effets négatifs. Une étude australienne semble entre autres démontrer qu'une semaine de travail productive devrait au maximum être de trois jours pour les plus de 40 ans. Cela permet de diminuer les risques d'un burnout et de travailler de manière vraiment productive.

35 heures pour l'équilibre entre le travail et la vie privée
Une organisation du travail qui ne mettrait pas en péril l'équilibre entre le travail et la vie privée ? La semaine de 30 heures ! Ce modèle offrirait une solution pour bon nombre de problèmes socio-économiques. Le temps de travail plus court réduirait considérablement la charge de travail mentale, ainsi que le nombre de troubles psychiques. De longues heures de travail entraînent une détérioration de la santé, voilà ce que dit un rapport du centre de réflexion progressif Poliargus. Même si une semaine de travail de 30 heures entraîne inévitablement des coûts supplémentaires pour les entreprises. Des coûts qu'elles essayeront de compenser ?

Le salarié décide lui-même
Pourquoi ne pas laisser le salarié décider lui-même librement ? Les gens ne pourraient-ils pas décider individuellement du nombre d'heures qu'ils travaillent ? Une semaine de 20 heures, et pas besoin de trois voitures devant la porte ? C'est possible. Vous préférez travailler 50 heures/semaine et accorder moins de temps aux loisirs et à la famille. Ce choix ne devrait-il pas être possible ?

 


En savoir plus sur Delta Lloyd Life Les Belges enquête de santé.
Dans cet article
    Partagez cet article