Une PLCI permet de réduire les charges sociales et les impôts

bbm_169270462_20.jpg

Vous êtes indépendant ? Mieux vaut alors savoir que votre pension légale ne sera pas suffisante pour maintenir votre niveau de vie une fois arrivé l'âge de la retraite. Vous devez donc penser à vous constituer personnellement une pension complémentaire. Plusieurs possibilités (épargne-pension, épargne à long terme, EIP si vous êtes en société, la Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI) si vous travaillé sans société (à partir du 1 juillet 2018) …) s'offriront dans ce cas à vous, mais une Pension Libre Complémentaire pour Indépendants constituera sans aucun doute l'option n°1. Nous vous expliquons pourquoi.

Une Pension libre complémentaire pour indépendants, ou PLCI, est un produit très intéressant pour aider les indépendants à se constituer une pension complémentaire. Les primes sont non seulement déductibles fiscalement, ce qui vous permet de payer moins d'impôts, mais vous payez aussi de cette manière moins de charges sociales.

Vous avez le choix entre une PCLI classique et une PCLI sociale. Quelle est la différence entre les deux ?

  • Avec une PLCI "classique", vous ne pouvez verser au maximum que 8,17 % des revenus sur lesquels vous payez des charges sociales. Il existe en outre un plafond absolu à 3.127,24 €  (revenus 2017, déclaration d’impôt 2018) et à 3.187,04 € pour les revenus 2018 (déclaration d’impôt 2019) .
  • Avec une PLCI "sociale", vous pouvez verser une prime plus élevée, à savoir 9,40 % des revenus sur lesquels vous payez des cotisations sociales. Le maximum absolu dans ce cas est de 3.598.05 € (revenus 2017, déclaration d’impôt 2018) et de 3.666,85 € pour les revenus 2018 (déclaration d’impôt 2019). Dans le cadre d'une PLCI sociale, vous vous constituez non seulement un capital-pension complémentaire, mais bénéficiez aussi de couvertures supplémentaires, comme une garantie en cas d'incapacité de travail et/ou de décès.

Les primes pour votre PLCI se paient normalement en votre nom personnel. Les primes pour une PLCI sont dispensées de taxe. Vous pouvez éventuellement aussi faire payer les primes par votre société, mais elles seront alors imposées comme avantage de toute nature. L'impôt final est avantageux à travers le système de la rente fictive.

Qui peut souscrire une PLCI ? Les indépendants à titre principal (aussi starters) ou complémentaire (si les cotisations sociales que vous payez sont identiques à celles d'un indépendant à titre principal, pas un starter), de même que les conjoints aidants en "maxi-statut". Les personnes âgées de plus de 65 ans et bénéficiant d'une pension légale ne peuvent plus conclure de PLCI.