Se payer comme indépendant avec un dividende

Vous voulez vous accorder une rémunération supplémentaire au départ de votre société ? Un (backservice de votre) engagement individuel de pension serait la solution idéale, mais vous avez déjà épuisé cette possibilité. Une augmentation de votre rémunération brute serait naturellement le plus simple, mais le fisc passera dans ce cas aussi à la caisse. Avez-vous déjà pensé à un dividende ?

Actionnaires
Un dividende n'est possible que pour les actionnaires. Vous ne pourrez donc pas vous accorder de dividende si vous êtes chef d'entreprise indépendant, mais pas actionnaire de la société.

Fiscalité
Un dividende est une partie du bénéfice imposable de la société et est donc soumis à l'impôt des sociétés. Ensuite, vous paierez, en tant qu'actionnaire, un précompte mobilier sur le dividende. Celui-ci s'élèvera à 30 %, mais pourra être ramené, sous certaines conditions, à 20 et 15 % pour les petites entreprises. Il existe également une exemption pour les premières 640 € en dividendes (revenus 2018).

Taux réduit de l'impôt des sociétés
Votre société pourra, sous certaines conditions, bénéficier d'un taux réduit de l'impôt des sociétés. Une de ces conditions auparavant était que le dividende versé ne pourra excéder 13 % du capital libéré (au début de l'exercice). Si la société verse un dividende plus élevé, l'avantage du taux réduit disparaissait. Cette condition a été supprimée.