Pension complémentaire à travers l'employeur : quels changements pour les jeunes travailleurs ?

bbm_169270324_20.jpg

Une fois atteint l'âge de la pension, vous voudrez tout naturellement pouvoir maintenir votre niveau de vie. Malheureusement, votre pension légale seule ne sera pas suffisante. La baisse de revenus une fois à la retraite sera en effet relativement importante. Pour combler ce fossé, il existe la pension complémentaire avec la possibilité d'épargner soit vous-même (troisième pilier des pensions), soit par l'intermédiaire de votre employeur (deuxième pilier). Et il se fait justement que plusieurs changements législatifs importants ont été approuvés récemment au niveau de ces pensions professionnelles complémentaires, 

Le gouvernement souhaitant stimuler davantage la constitution de pensions complémentaires. Beaucoup de travailleurs bénéficient déjà aujourd'hui d'un plan de pension complémentaire souscrit par leur employeur auprès d'un assureur ou d'un fonds de pension. Selon les estimations, sept travailleurs sur dix environ auraient ainsi un plan de pension par le biais de leur société. Dans le cadre d'une généralisation toujours plus poussée de ce deuxième pilier des pensions, une loi prévoyant plusieurs changements importants à la loi sur les pensions complémentaires a récemment été approuvée. 

Concrètement, deux grandes nouveautés sont à retenir :

  • L'âge minimum pour avoir accès à un plan de pension disparaît.
  • L'ancienneté minimale d'un an pour constituer des droits est également supprimée. 

Ces deux changements entreront en vigueur le 1er janvier 2019.

Disparition de la condition d'âge

Beaucoup de règlements de plans de pension complémentaire comprennent encore une condition d'âge stipulant que les travailleurs doivent être âgés de 25 ans au moins avant de pouvoir adhérer au plan de pension. Cette limite d'âge disparaît. Les travailleurs plus jeunes auront donc désormais aussi accès au plan de pension complémentaire. 

Un exemple concret. Vous avez 21 ans et vous êtes engagé aujourd'hui par une société qui a souscrit une assurance de groupe pour tous ses travailleurs. En vertu du règlement de l'assurance de groupe, vous ne pourrez toutefois être affilié réellement qu'à partir de votre 25eanniversaire. À partir du 1er janvier 2019, vous pourrez adhérer immédiatement à l'assurance de groupe, même si vous n'avez pas encore 25 ans.

Constitution immédiate de droits

Une deuxième limite, qui exigeait que les travailleurs aient travaillé au moins un an avant d'avoir droit à la réserve constituée dans le cadre du plan de pension, disparaît également. Celui qui avait moins d'un an d'ancienneté perdait tout simplement l'avantage des cotisations payées par l'employeur. Cela changera prochainement. Les travailleurs qui n'auront travaillé que brièvement pour une société et y avaient une assurance de groupe conserveront donc pleinement leurs droits constitués dès le premier jour. Ce changement entrera lui aussi en vigueur le 1er janvier 2019.