Comment épargner pour sa pension via son employeur ?

Nous le répétons jusqu'à saturation : pour la plupart des gens, la pension légale ne suffira pas pour maintenir leur niveau de vie.  Pour les salariés, il existe un système intéressant qui leur permet d'augmenter la pension : l'épargne-pension via l'employeur.  Nous parlons ici du deuxième pilier du système des pensions pour les salariés.

Un salaire différé intéressant
De nombreux employeurs proposent à leurs salariés un plan de pension. En fait, il s'agit d'une forme intéressante de salaire différé. Tous les mois, l'employeur met de côté une petite somme qui, à la longue - au moment de la retraite du salarié - peut constituer un montant très intéressant. Dans certains cas, le salarié peut lui-même également contribuer à cette somme. Il arrive également que le salarié paye tout lui-même, et que l'employeur se charge seulement de la partie administrative. Cette situation peut malgré tout être favorable, parce que l'employeur peut obtenir auprès de l'assureur des conditions plus attrayantes.  Un des aspects intéressants de cette forme d'épargne est son traitement fiscal.  En effet, cela coûte moins cher à l'employeur de verser des primes dans une assurance de groupe que d'accorder une augmentation de salaire.  Et le salarié bénéficie également d'un avantage fiscal de 30 % sur les primes qu'il paye lui-même. Il y a cependant une différence de taille : il ne touchera l'argent de cet avantage extralégal qu'au moment où il prend sa pension.

Ce deuxième pilier du système des pensions peut prendre des formes différentes. Tout d'abord, il y a les assurances de groupe ou les fonds de pension qui sont offerts à tous les membres du personnel d'une même catégorie de salariés.  C'est là une condition importante: un employeur n'est pas du tout obligé d'en faire profiter tous ses salariés, mais bien tous les salariés d'une même catégorie.  Il ne peut donc s'agir d'une prime ou d'une récompense pour certains bons éléments.  Il existe pourtant également des engagements individuels de pension pour une partie du personnel, principalement des cadres.  Étant donné que cet avantage ne répond pas aux critères mentionnés, il est impossible d'appeler cela une assurance de groupe ; dans la comptabilité, ces montants sont repris  comme "provision interne".

Garanties supplémentaires
Le but premier de l'épargne-pension est bien sûr de se constituer un capital de pension. Certains employeurs peuvent en outre proposer des garanties supplémentaires. Il peut s'agir d'une assurance hospitalisation, d'une assurance vie, d'une rente en cas d'incapacité de travail ou même d'une assurance contre la perte de revenus.

Et si vous changez d'employeur ?
L'épargne-pension via l'employeur est un système simple, tant que vous restez chez le même employeur. Mais de nos jours, la plupart des gens ne font plus toute leur carrière chez le même employeur. Qu'en est-il alors si vous changez d'employeur?  Dans ce cas, il y a trois possibilités. Ou bien, vous laissez l'argent chez l'assureur de votre ancien employeur. Ou bien, vous faites transférer l'argent chez l'assureur de votre nouvel employeur, pour autant que ce dernier propose le même type d'épargne-pension. Il est également possible de transférer l'argent vers une caisse commune. La meilleure solution dépendra de la situation. Il est donc recommandé de bien s'informer à ce moment-là.

On peut sans crainte affirmer que l'épargne-pension via l'employeur est une forme très intéressante de pension complémentaire, qui n'est pas toujours appréciée à sa juste valeur, surtout par les jeunes salariés.