Comment épargner pour les études supérieures de votre fils ou de votre fille ?

Dans un précédent article, vous avez découvert ce que coûtent des études à l'université ou en école supérieure. Pour certaines familles, cela peut poser un vrai problème financier, surtout si plusieurs enfants prévoient de faire des études. Savez-vous que vous pouvez épargner pour les études de votre (vos) enfant(s) ?

Que disent les chiffres ?

Une étude réalisée par la banque Keytrade en 2015 démontre qu'un Belge sur trois épargne pour les études de son (ses) enfant(s). En moyenne, ils épargnent 68 euros par mois. Généralement, cette épargne débute avant que les enfants n'entrent à l'école primaire.

Que pouvez-vous faire ?

Mais vous pouvez tout simplement mettre une somme de côté chaque mois et la déposer sur votre compte épargne. C'est une façon de constituer une petite réserve financière, mais comme les rendements sont très faibles, un tel compte épargne n'est pas toujours la meilleure option actuellement.

Une assurance placement est une alternative intéressante. Dans ce cas, vous versez régulièrement (par exemple chaque mois, trimestre, semestre ou année) une somme fixe dans une solution d'assurance. Ces versements sont alors investis et produisent un rendement proportionnel aux prestations d'un ou de plusieurs fonds sous-jacents (branche 23). Vous pouvez choisir librement le moment où vous réclamez votre avoir, par exemple au début des études de votre enfant.

Mais un risque est toujours associé à une assurance de la branche 23. Celui-ci dépend notamment de la classe de risque du fonds sous-jacent. Il importe que vous souscriviez une assurance correspondant à votre profil d'investisseur. Votre courtier en assurances établira votre profil avec vous et vous proposera une solution qui y correspond. Il étudiera notamment votre appétit au risque, votre situation financière, votre horizon de placement…